Menu Fermer

Activ’UP : Et si vous faisiez marcher l’entreprise en marchant ?

Je ne sais pas vous, mais que ce soit en télétravail, en présentiel ou les deux, j’ai besoin de m’évader en m’autorisant une marche quasi-quotidienne post-repas et je me force à bouger de mon siège régulièrement. Être assis est la pire chose pour le dos, ce n’est pas moi que le dit, ce sont les médecins. On a beau investir dans des chaises ergonomiques, rien ne remplace le mouvement pour prendre soin de son corps, de son cœur et même… de ses neurones.

Les différents organismes de santé, s’accordent à dire que 10 000 pas chaque jour au minimum est une bonne manière de combattre les effets néfastes de la sédentarité mais comment faire cela quand on vit à 100 à l’heure… dans son bureau ? Tout simplement en adoptant le Walking Desk et pourquoi pas celui de la petite entreprise savoyarde : Activ’Up ?

Le principe du Walking Desk.

L’idée nous vient du Minnesota où le docteur James Levine, à la fin des années 90, cherchait une solution contre l’obésité engendrée par de multiples facteurs dont celui de la sédentarité au travail. Il a donc élaboré un « treadmill desk » (bureau tapis roulant) devenu en traversant l’Atlantique et en bon français un … « walking desk » (un bureau marchant).

Il s’agit donc d’un bureau debout comme préconisé il y a quelques années auprès des salariés de la Poste par les ergonomes, mais avec en plus un tapis de course dessous pour marcher en même temps. Attention, il ne s’agit pas d’intégrer l’équipe de Yohann Diniz et de s’entrainer au 20km marche, non, il est question ici d’un rythme très lent, environ 2km/h qui ne vous essoufflera pas au premier clic et ne vous rendra pas liquide lorsque vous irez chercher vos impressions.

Dans le cas d’Activ’Up, il ne s’agit pas non plus d’un tapis Décathlon greffé à un mange-debout de cafétéria, mais bel et bien d’un investissement durable dans le temps et adapté aux contraintes d’espace et d’ergonomie.

De nombreux avantages

Nous l’avons vu, marcher permet de combattre diverses maladies liées à la sédentarité : obésité, hypertension, diabète, maladies cardio-vasculaires… mais pas que.

 Avez-vous remarquer cette inexplicable envie de vous lever pour répondre à une conversation téléphonique sur votre smartphone ? Plus elle est intense plus vous bougez, une manière pour votre cerveau de vous concentrer, bouger remuerait donc le corps et les méninges. N’est ce pas au final ce que toute entreprise attend de vous derrière un écran?

Pour une entreprise, cela doit être un argument de bien-être au travail qui ne doit pas être vu comme une dépense mais comme un investissement. Au même titre qu’une salle de sport et/ou de yoga, le walking-desk stimule. Il peut être utilisé également dans les salles de réunion. Finies les réunionites qui laissent un goût amer, si le résultat de vos « meetings » n’est pas garanti, celui de ne pas vous être empoté l’est.

Enfin, mais cela n’engage que moi, le plaisir rare de porter des baskets avec une chemise, voire un costume, un rêve vu dans les années 90 dans « le prince de Bel Air ».

Le numérique, outre son empreinte écologique et son impact sociétal a également un impact sur notre santé. Omniprésent, il suppose que nous adoptions donc les bons réflexes alors, pourquoi ne pas opter pour un bureau Activ’UP?


Quelques sources:

lien vers le site Activ’UP

https://www.challenges.fr/emploi/management/j-ai-teste-le-travail-en-marchant-avec-un-walking-desk_28652

https://www.francetvinfo.fr/sante/prevention/rester-assis-plus-de-7-heures-par-jour-un-risque-reel-pour-la-sante_2778897.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *